Les jeunes face au marché du travail : optimistes, en attente de contacts sociaux et accros à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle !

• C’est une des tendances révélées par l’enquête du bureau d’étude Trendwolves réalisée auprès de jeunes Belges de moins de 25 ans commanditée par McDonald’s Belgique à l’occasion de la première édition du Job Discovery Day ce dimanche 30 mars dans tous les restaurants. • Grâce à une franche discussion avec les collaborateurs McDo, leur famille, leurs amis et les consommateurs y découvrent les métiers exercés et les formations reçues. • Sur les plus de 3.100 collaborateurs de McDonald’s en Belgique, 51% ont moins de 25 ans – dont 1/3 sont d’origine étrangère. • Les Ministres de l’Emploi fédéral et des régions wallonne et flamande ont répondu présents ce dimanche.

C’est ce dimanche 30 mars 2014 qu’a lieu la toute première édition du Job Discovery Day dans tous les restaurants McDonald’s en Belgique2. L’objectif de cette journée est de valoriser les métiers chez McDonald’s en les mettant à l’honneur. Beaucoup de gens ne savent pas en quoi consiste précisément un job chez McDonald’s et considèrent qu’il s’agit de métiers monotones et sans perspectives, etc.  Dès lors, qui mieux que les collaborateurs eux-mêmes pour répondre aux questions sur leur job et faire une visite des cuisines pour montrer comment se déroule leur quotidien professionnel.

Cette journée est aussi le moment idéal pour partager les résultats d’une enquête sur les jeunes entre 17 et 25 ans et le marché du travail en collaboration avec Trendwolves, un bureau de recherche sur les tendances auprès des jeunes. « Dans la mesure où 51% de nos collaborateurs ont moins de 25 ans – dont 1/3 sont d’origine étrangère –, nous trouvons essentiel d’écouter cette population, d’apprendre comment elle voit le marché du travail et de connaître ses attentes. » précise Sabine Gekiere, HR Director chez McDonald’s Belgique. De plus, il s’agit, pour la plupart d’entre eux, d’une première expérience professionnelle, indispensable pour être lancé sur le marché du travail.

Un des éléments marquants de cette enquête est l’optimisme qui règne parmi cette génération des 17-25 ans. Pour exemple, plus de la moitié des élèves de dernière année secondaire interrogés pensent ne devoir chercher que maximum 2 mois (17,7% dans le mois + 36,1% entre un et deux mois) pour trouver un emploi.

On peut également noter la différence de perceptions entre les élèves de dernière année secondaire et les jeunes travailleurs. Différence à sûrement attribuer à la confrontation à la réalité une fois sur le marché du travail. Parmi les exemples, une mauvaise ambiance de travail représente pour 83,6% des élèves de dernière année secondaire la raison principale de chercher un nouvel emploi en comparaison à 57,0% des jeunes travailleurs pour qui cette raison arrive derrière un salaire trop bas (62,2%).

Les interrogés sont prêts à chercher longtemps LE job dans lequel ils se sentiront bien. Une fois celui-ci trouvé, ils envisagent alors d’y rester (48,8%). Le premier job représente pour 73,6% d’entre eux une étape. C’est la génération mobile qui est la plus susceptible de chercher ce job en harmonie avec sa personnalité.

Le salaire reste un élément important pour les élèves de dernière année secondaire parmi ceux qui composeront leur job idéal. 92,4% d’entre eux lui accordent la priorité. Le salaire est cependant suivi de près par plusieurs facteurs sociaux (ambiance de travail agréable : 84,4%, contact avec les collègues : 79,5, possibilités d’apprentissage : 60,3%) avant que n’interviennent à nouveau dans leur classement des facteurs économiques tels que les opportunités de promotion (61,2%), d’augmentation (60,3%), les avantages extra-légaux (52,7%), etc. Le top 3 du classement est donc composé de deux facteurs liés au caractère social d’un job.

Au cours des premières années de travail, 62,1% des personnes interrogées concèdent accorder la priorité à leur job au détriment de leurs loisirs et 52,1% au détriment de leurs amis. Après 10 ans de travail, les amis et les loisirs gagnent du terrain face à un job. Plus que 42,9% des interrogés accordent encore une plus grande importance à leur job face à leurs amis et 46,2% face aux loisirs. La famille et le couple restent sacrés et sont dans l’un et l’autre cas prioritaires face au travail bien qu’évoluant vers une place encore plus importante après 10 ans de travail (de 72,2% pendant les premières années de travail à 76,9% après 10 ans).

McDonald’s Belgique constate que ce groupe a la volonté de trouver un emploi et fait preuve d’un réel intérêt dans l’apprentissage sur le terrain. « Nous repérons régulièrement de véritables perles rares dans ce groupe de population des jeunes de moins de 25 ans », commente Sabine Gekiere. « Des jeunes motivés qui savent ce qu’ils veulent et ont la volonté de prouver ce qu’ils valent » poursuit-elle. On remarque également que les aspects sociaux tels qu’« une ambiance agréable de travail », « de bons contacts avec les collègues » sont très importants pour ces jeunes. « Nous sommes persuadés que nous avons ici un rôle à jouer dans la mesure où la plupart de ces attentes sont des éléments qui sont en place dans les restaurants McDonald’s en Belgique. Malheureusement seuls nos collaborateurs sont conscients de cette opportunité, à l’inverse des élèves en fin de cycle secondaire technique et professionnel et des jeunes travailleurs qui considèrent que travailler chez McDonald’s est plus un job de vacances qu’un métier fixe », commente Stephan De Brouwer, Managing Director de McDonald’s Belgique. Or McDonald’s offre l’opportunité d’acquérir une première expérience professionnelle indispensable et ces métiers vont au-delà de la cuisson de hamburgers.

Les Ministres de l’Emploi fédéral et des régions wallonne et flamande sont très concernés par cette tranche de la population et conscients de la situation du marché de l’emploi pour les jeunes de moins de 25 ans en Belgique. Ils sont donc venus sur le terrain à la rencontre des collaborateurs afin de discuter avec eux de leur job et découvrir les attentes des jeunes interrogés lors de l’enquête.

Contactez-nous
Kristel Muls McDonald's
A propos de McDonald's Belgium

À propos de McDonald’s Belgique

Les 83 restaurants McDonald’s belges sont sous la direction de 24 franchisés. Aujourd’hui, avec McDonald’s Belgique, ils comptent 4.493 collaborateurs, dont 55% sont des jeunes âgés de moins de 25 ans. Des formations sont données dès le premier jour. L’année dernière, les collaborateurs McDo ont pu bénéficier de 104.751 heures de formation.

Plus d’infos sur : www.mcdo.be - www.facebook.com/McDonaldsBelgique

McDonald's Belgium
Airport Plaza Stockholm Building - 5th floor
Leonardo Da Vincilaan 19
1831 Diegem